© Gisèle Nedjar, 2019

Quitter son corps

La série "Quitter son corps", tirée sur vitre, joue sur le mouvement et la démultiplication d’un même être pour explorer l’idée du corps comme origine de tout, réceptacle de l’âme où naissent et meurent nos désirs, nos pensées, nos besoins vitaux. Il est uni ou morcelé, 

il est l’expression de nos forces, de nos fragilités, il est le point alpha, créateur de vie, mais aussi le lieu de la finitude, de la chair périssable. 

 

Série de 15 photographies en couleur tirées sur vitre au format 13x18 cm