Révélation latente

Révélation latente revisite le photogramme, inventé dès les origines de la photographie. Les corps, couchés sur le papier, y déposent eux-mêmes leurs

empreintes chimiques et lumineuses. L’ombre de la chambre noire où ils se couchent sous un faisceau de lumière rejoue la grotte des premières empreintes pariétales et le portrait tracé par la fille de Dibutade. Les images de ce voyage aux origines de la représentation, portent de la rencontre des corps, l’aura et l’enfouissement, la coïncidence et la rupture.

Pièces uniques, échelle 1:1 ( environ 185cm * 90cm). Triptyque (270cm * 185cm)